Vive la traduction simultanée !

14 novembre 2019
Dans les catégories Le métier d'interprète
Écrit par : David Rousseau
traduction instantanée

Apprenez à les reconnaître : ceci est une translation orale

Le métier d’interprète

Le métier d’interprète de conférence est méconnu, à tel point que certains clients ne savent pas le désigner. Bien entendu, au-delà du métier et de son nom, c’est le service que le client recherche. La liste des vocables erronés est longue et l’inventivité de certains organisateurs de réunions ne cesse de l’alimenter :

  • Nous organisons une conférence avec 500 personnes et il nous faudrait une traductrice ;
  • Il nous faudrait une traduction simultanée ;
  • Il nous faut une transcription orale dans l’autre langue ;
  • Nous voudrions des traducteurs instantanés (Pourparlers vous les lyophilise en trois coups de cuiller à pot, pas la peine d’en rajouter) ;
  • Pouvez-vous nous envoyer des opérateurs multilingues ?
  • Vous faites de la translation en temps réel ?
  • Il nous faudrait une traduction en même temps que le directeur va parler, une sorte de traduction, mais simultanée, c’est ça : une traduction simultanée.

La traduction simultanée

Force est de constater que l’expression la plus fréquemment employée, c’est justement cette « traduction simultanée ». Or la traduction est un exercice écrit. Ecrire tout de suite dans une autre langue ce que quelqu’un dit, c’est fort, trop fort en fait. On ne peut que parler en même temps que quelqu’un d’autre, c’est alors de l’interprétation – ou de l’impolitesse caractérisée, si l’on parle dans la même langue que l’orateur.

Ce serait bien de faire de la traduction simultanée. On pourrait lire dans une autre langue ce que quelqu’un dit, du sous titrage en direct. Mais cela n’existe pas, ou pas bien. La Maison Blanche a essayé, elle a eu des problèmes.

Conclusion

Pourtant, quand on nous demande une traduction simultanée, pourquoi ne pas répondre à cette demande sans donner d’explication ? C’est le résultat qui compte. Peu importe qu’il s’agisse d’interprétation simultanée, de traduction orale , de translation orale ou d’autre chose. Nous savons de quoi vous parlez, nous saurons répondre à votre demande… Pardonnez-nous si au passage nous nous aventurons à expliquer que nos traducteurs oraux sont en fait des interprètes.

Oh, comme ce serait chouette de faire de la traduction instantanée. La traduction simultanée pourrait remplacer la nécessité d’une langue véhiculaire. Peut-être que Ludwig Zamenhof, le médecin visionnaire qui a créé l’espéranto, rêvait de traduction instantanée, allez savoir. Peut-être qu’un jour, une machine pourrait transcrire en temps réel ce que dit un interprète. Ce serait bien là de la traduction simultanée ou de l’interprétation rédigée. Qui sait si plus tard une machine ne sera pas en mesure de parfaitement transcrire en temps réel la traduction de ce que dit un intervenant dans une réunion.

Là, nous aurons enfin de la vraie traduction instantanée. Elles n’y arrivent pas encore, certes, mais si elles sont déjà en mesure de rechercher le terme sur internet et de le donner en résultat de recherche Google selon ses occurrences, cela ne devrait plus tarder. Tout le monde alors serait content, et nous n’aurions plus rien à expliquer.

Alors, soit, la traduction simultanée n’existe pas encore, mais (tous en chœur, évidemment !) longue vie aux traducteurs simultanés !

Articles sur le même thème :